Motocicliste
 
Login | Registrati |condividi su  

home page

MOTOCICLISTE
Cristina & Yamaha R6 - Verona

Cristina RICORDI
Luglio 1987 domenica. Appuntamento in piazza Tribunale a Bolzano con una coppia di amici con la loro Guzzi 1000.
Meta: 14° motoraduno internazionale dello Stelvio.
Moto HD Cagiva 350 del 1974, pesante, mangiaolio, ma mitica compagna di tante cavalcate solitarie.
E' la prima volta che mi cimento in una cavalcata verso l'alto, perché tutti i miei giri precedenti erano con direzioni sì verso il nord, ma con un altro mezzo (la Yamaha comperata con il moroso).
Si parte e vedo che la vecchietta si comporta egregiamente. Quando comiciamo ad attaccare i tornanti dello Stelvio, vi confesso che ho avuto un attimo di timore, peraltro sparito non appena mi trovo ad affrontarli senza problemi e la bestiolina risponde egregiamente.  

La strada è piena zeppa di motard di tutta Europa e la sensazione magnifica. Quando sono arrivata in cima mi sono scoperta una delle poche solitarie perché anni fa per una donna andare in moto era una cosa decisamente fuori dai parametri. E in cima era tutto... è una cosa difficile da descrivere.
Vi confesso che per me la moto
una cosa stupenda e che adesso che ne sono sprovvista soffro, e sono molto felice di poter scambiare delle sensazioni con qualcuno che mi capisce. Solo per darvi un'idea di quanto giravo in moto, vi posso dire che quando con il moroso abbiamo comperato la Yama, in un anno e mezzo abbiamo fatto 100.000 kilometri, che ne dite... La tuta, il casco e tutto il resto sono ancora a casa, non ancora appesi al chiodo e sto cercano di far amare questo mezzo incredibile a mio figlio. Ho ancora un sogno nel cassetto e spero di riuscire a esaudirlo: arrivare a Capo Nord, magari con il bimbetto un po' cresciuto...
BORN TO BE WILD

Cristina

SOUVENIRS
Juillet 1987 dimanche.
Rendez-vous avec un couple d‘amis avec leur Guzzi 1000 sur la place du Tribunal à Bolzano.
Déstination: 14. Motorencontre internationale du Stelvio.
Moto HD Cagiva 350 de 1974, lourde, qui consume beaucoup d‘huile, ma compagne mytique de tant de randonnées solitaires. C‘est la première fois que je fais une randonnée en montagne, parce que tous mes précedents tours étaient dans des directions certes vers le nord, mais avec une autre moto (la Yamaha achetée avec mon fiancé).
On part et je vois que la vieille se comporte parfaitement. Quand nous commençons à attaquer les virages du Stelvio, je vous confesse que j‘ai eu un instant de doute, qui est d‘ailleurs disparu dès que j‘ai vu qu‘il n‘y avait pas de problèmes et que la moto répondait très bien.
La route est pleine de motards de toute Europe et la sensation est magnifique.
Quand je suis arrivée sur la cime je me suis rendue compte que j‘étais une des seules femmes, parce que il y a quelques années pour une femme aller en moto était une chose décidément hors de l‘ordinaire. Et sur la cime tout était…… difficile à décrire. Je vous confesse que pour moi la moto est une chose magnifique et que maintenant que je n‘en ai pas je souffre, et je suis très heureuse de pouvoir échanger des impressions avec des personnes qui me comprennent. Juste pour vous donner une idée de combien je me promenais en moto, je peux vous dire que quand, avec mon fiancé, nous avons acheté la Yamaha, en une année et demie nous avons fait 100'000 km, qu‘est-ce-que vous en dites? La combinaison, le casque et tout le reste sont encore à la maison, je ne les ai pas encore suspendus définitivement et je suis en train de faire aimer à mon fils ce magnifique moyen de transport. J‘ai encore un rêve dans mon tiroir et j‘espère de le réaliser: arriver au Cap Nord, peut-être avec mon fils un peu plus agé…
BORN TO BE WILD

Motocicliste ® 2000